<< retour aux produits

Vagues

Une image hors écran composée de pixels aux couleurs de la mer est modulée puis présentée à l’écran. L’emploi de formules mathématiques sinusoïdales pour modéliser les mouvements de la mer n’est pas très concluant puisque le résultat est trop mécanique et prévisible. L’ajout d’une part d’aléatoire améliore le mouvement des vagues mais le réalisme est encore bien loin. L’aléatoire ne peut rendre compte du chaos de la nature. Par contre, une découverte bien simple, la rétroaction, réussit, par l’ajout de quelques lignes de programmation, à rendre réaliste le mouvement des vagues. Voici l’algorithme. Une image hors écran composée de pixels aux couleurs de la mer est modulée sinusoïdalement puis présentée à l’écran. L’image hors écran est remplacée par l’image traitée à l’écran. Cette nouvelle image hors écran est remodulée puis présentée à l’écran. L’écran est tranférée hors écran et ainsi de suite. Par cette rétroaction logicielle (ou « feed-back »), qui se résume en fait à 3 lignes de programmation, le chaos est modélisé et, comme par magie, les vagues semblent réelles. Ce simple feed-back, bien connu en art vidéo des années 70 mais appliqué ici à la science algorithmique, évite des pages et des pages de formules mathématiques. Il serait intéressant d’appliquer ce principe de rétroaction logicielle aux simulation des fluides, à la météo, à tout ce qui est chaotique. Vagues a été programmé en Assembleur MC68000 sous Macintosh.